nos 10 astuces pour éviter le Jet lag après un vol en jet privé


Vous êtes ravi d’aller à l’étranger mais vous craignez de souffrir de jet lag après ce long vol en jet privé ?


Le décalage horaire peut avoir des effets importants sur votre humeur et votre énergie à l’arrivée !


Découvrez 10 astuces pour éviter de souffrir du jet lag !




Le jet lag, c’est quoi ?

Le jet lag, c’est le nom anglais du “syndrome du décalage horaire”. Le jet lag est une perturbation de l’horloge interne de votre corps.


Vous la ressentez car vous avez traversé un grand nombre de fuseaux horaires rapidement en jet privé et le décalage horaire entre votre lieu de départ et votre lieu d’arrivée est trop important.


Auparavant, les voyageurs avançaient lentement (cheval, voiture, bateau). Cela leur donnait le temps de s’habituer au décalage entre les fuseaux horaires.


Avec l’avion, vous pouvez vivre deux journées d’affilée ou voir la nuit tomber alors que pour votre horloge interne, vous êtes encore au beau milieu de l’après-midi.



Comment fonctionne le jet lag ?

Le jet lag apparaît car votre horloge interne est en décalage par rapport à l’alternance entre le jour et la nuit, et en décalage par rapport au rythme quotidien des journées de votre lieu de destination.


En effet, voyager en avion décale votre cycle circadien, c’est-à-dire le cycle biologique auquel votre corps est habitué.


Ce cycle, c’est par exemple le fait d’être habitué à petit-déjeuner à 8 heures, avoir faim à 12 heures et vouloir faire la sieste à 14 heures.


Le cycle circadien facilite les étapes de votre journée en activant votre faim avant votre horaire habituel de repas et en ralentissant votre digestion avant le moment où vous vous endormez.


Cycles circadiens, habitudes, rythme, mélatonine et sommeil.


Le jet lag touche aussi vos cycles de sommeil. En effet, votre corps sécrète de la mélatonine pendant la nuit à une heure précise. Le jet lag oblige votre corps à se resynchroniser ce qui peut prendre plusieurs jours.


Après un décalage brutal et soudain, le rythme de sécrétion de mélatonine met plusieurs jours à se resynchroniser.


Perturber vos cycles circadiens et vos cycles de sommeil n’est pas grave, mais les effets du jet lag peuvent être désagréables.


Quels sont les effets du jet lag ?

En général, vous constaterez qu’après un long vol en jet privé, vous souffrez du jet lag qui vous cause des problèmes de sommeil et de concentration.


Mais il peut provoquer d’autres troubles : vous pouvez souffrir de moments de fatigue passagers et de somnolence pendant la journée et d’insomnie pendant la nuit. Vous pouvez aussi vous sentir mal et avoir la nausée, des maux de tête ou même vous sentir confus.


Le jet lag influe sur votre humeur et provoque parfois des sautes d’humeur avec de l’irritabilité et du stress. Plus rare, le jet lag peut même avoir un impact sur le cycle menstruel des femmes !


D’après une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet en 2007, plus vous voyagez loin, plus les effets du jet lag sont importants. Ses effets sont particulièrement forts à partir de trois heures de décalage horaire.


Dans ce cas, il vous faudra plus de temps pour récupérer et vous recaler sur un cycle normal.


Autre point auquel vous devez faire attention : les effets néfastes du jet lag durent plus longtemps lorsque vous voyagez vers l’Asie, ou vers l'est en général.


D’après des chercheurs de l’institut universitaire du Maryland aux Etats-Unis, les cellules responsables de notre cycle circadien, les cellules de l’hypothalamus, fonctionnent sur un rythme de 24 heures et demi et pas de 24 heures.


Concrètement, cela signifie que l’énergie dont vous disposez pour une journée vous permet de tenir un peu plus d’une journée.


Cela vous permettrait donc de vous adapter plus facilement à un voyage vers l'ouest, car vous avez en vous un petit supplément d’énergie pour vous coucher plus tard.


D’après le modèle mathématique mis au point par les chercheurs, il vous faut 6 jours pour vous adapter complètement au nouveau fuseau horaire lorsque vous voyagez vers l’ouest, à plus de 6 heures de différence.


A l’inverse, il vous faut 8 jours pour rattraper un voyage vers l'est dans un pays en décalage de 6 heures avec le nôtre.


Comment accélérer ce temps de récupération après un long vol en jet privé ? La réponse ci-dessous !


10 astuces pour lutter contre le Jetlag


Lorsque vous souffrez de jetlag, la solution est de réaligner le plus vite possible votre cycle circadien et vos cycles de sommeil sur le rythme de vie de votre destination.


Vous devez “mettre à jour” votre horloge biologique pour vous caler sur les repas et l’alternance jour/nuit de votre pays d’accueil.



Astuce 1, préparez-vous avant de partir.

Avant de partir pour votre destination, pendant les quelques jours qui précèdent le départ, commencez à changer votre rythme de sommeil.


Plutôt que d’essayer de dormir dans l’avion, décalez progressivement les étapes de votre journée.


Si vous allez vers l'est, couchez-vous de plus en plus tôt. Essayez par exemple de vous coucher 30 minutes plus tôt que d’habitude 5 jours avant votre départ, et une heure ou deux plus tôt les 2 ou trois jours avant votre départ.


A l’inverse si vous allez vers l’ouest, occupez-vous le soir et levez vous plus tard le matin. Repoussez votre heure de coucher de quelques heures, et vous serez plus en forme en arrivant.


Cette astuce fonctionne même si vous ne vous endormez pas tout de suite.


En effet, plonger votre corps dans le noir l’habituera à se calmer, à se préparer au sommeil plus tôt. Cela vous fera gagner du temps en arrivant, même si vous vous retournez dans votre lit avant de partir !


Pensez aussi à décaler votre heure de repas pour habituer votre corps à manger et à digérer plus tôt ou plus tard. La digestion a un impact sur votre sommeil.


Astuce 2, n’essayez pas de vous fatiguer pour dormir dans l’avion.

Vous pourriez essayer de caler votre nuit de sommeil sur les horaires de votre vol. Théoriquement, cela vous permet de gagner du temps chez vous et d’être en forme lorsque vous arriverez à votre destination.


Mais caler votre nuit sur votre vol ne fonctionne pas vraiment. Vous devriez plutôt vous reposer correctement avant de partir.


Non seulement, cela vous épargnera le stress du départ, mais cela vous donnera aussi une plus grande réserve d’énergie lorsque vous devrez attendre le soir pour dormir.


Si vous arrivez épuisé dans l’avion, vous risquez de subir le jet lag en plus de la fatigue que vous avez accumulée.


En effet, le problème du sommeil dans l’avion c’est que vous ne dormirez jamais aussi bien que dans un lit. Votre sommeil ne sera pas vraiment réparateur, vous aurez donc une dette de sommeil plus importante.


Ensuite, même si vous êtes fatigué, vous n’êtes pas certain de pouvoir vous endormir dans l’avion même si vous avez fait une nuit blanche. Surtout s’il décolle en début ou en milieu de journée.


La seule option dans laquelle vous pouvez dormir dans l’avion, c’est si votre temps de vol a lieu pendant la nuit de votre destination.


Par exemple, si vous arrivez au Japon à 8 heures du matin et que votre vol dure 11 heures, le temps de vol a bien lieu pendant la nuit japonaise.


Dans ce cas, vous pouvez dormir. Mais attention. Essayez quand même de dormir avant de prendre l’avion, pour ne pas être complètement fatigué pour votre premier jour avec seulement quelques heures de sommeil.


Si votre vol arrive le soir, essayez de dormir le moins possible dans l’avion.


Cela peut être difficile si votre vol dure 10, 12, 14 heures sur un Paris-Los Angeles par exemple. Dans ce cas, vous pouvez dormir en début de vol mais essayez de rester éveillé pendant le reste du temps.


Astuce 3, adaptez-vous aux horaires locaux

Lorsque vous arrivez, vous êtes soit fatigué et engourdi après plusieurs heures de vol, soit excité de découvrir votre nouvelle destination.


Mais vous ne devez pas laisser votre fatigue ou votre énergie vous submerger. Au contraire, vous devez vous adapter aux horaires de votre destination.


Si vous arrivez en plein jour, sortez, allez vous balader. La lumière du jour va vous aider à rester éveillé. Si vous arrivez pendant la nuit, allez vous coucher même si vous êtes en forme. L’obscurité vous reposera, même si vous dormez peu.


Si vous allez vers l'est, exposez-vous le plus possible à la lumière le matin et évitez-la le soir pour habituer votre corps à vous réveiller tôt et vous coucher tôt. C’est l’inverse si vous voyagez vers l’ouest : sortez l'après-midi et le soir, et évitez la lumière le lendemain matin pour vous habituer à vous réveiller plus tard.


Par exemple, si vous faites un Paris-New York en jet privé, et que vous arrivez l’après-midi, luttez et restez debout jusqu’à 22 ou 23 heures, pour ne pas vous réveiller à 4 heures du matin, mais vers 5h30 ou 6h30.


Évitez de faire la sieste, et si vous n’arrivez pas à tenir, faites une sieste courte de 20 à 30 minutes maximum. Vous récupérerez un peu d’énergie sans sacrifier votre prochaine nuit.


Adaptez-vous aussi à l’heure des repas : prenez vos repas aux horaires locaux, parce que les repas et le rythme de sommeil sont liés. Mangez, même si cela vous pousse à manger un grand bol de ramen “dans votre perspective” à 23 heures ou un gros hamburger à 8 heures du matin.



Astuce 4, programmez vos montres et vos téléphones

Vous pouvez programmer vos appareils électroniques avant d’arriver à destination. Cela vous aide à vous préparer mentalement, à visualiser ce que vous ferez dans quelques jours.

Sur votre téléphone, vous pouvez mettre une horloge avec l’heure de votre destination.



Comme ça, dès que vous regarderez l’heure, vous vous direz “Ah, dans deux jours à cette heure-là je serai déjà en train de manger le dîner !

Non seulement cela vous prépare mentalement, mais cela vous rappellera aussi que vous pouvez manger plus tôt, ce qui sera encore plus efficace.


Pour votre montre, vous pouvez la régler dès que vous montez dans l’avion. Cela vous évitera de le faire trop tôt et de rater vos derniers rendez-vous avant votre départ.



Astuce 5, évitez l’alcool et la caféine

Si vous êtes stressé avant de monter dans l’avion, boire un verre vous permet peut-être de vous détendre.


Le problème, c’est que l’alcool vous déshydrate. Cette déshydratation vous fera vous sentir encore plus fatigué.


Évitez donc au maximum de boire de l’alcool avant de faire un long voyage. Si vous êtes stressé, privilégiez les médicaments légers à base de plantes.


À l’inverse, si vous comptez sur le café pour vous tenir éveillé, faites attention. La caféine peut certes vous donner un boost d’énergie, mais elle peut interférer avec votre rythme de sommeil.


Si vous prenez un café pour être en forme en arrivant, mais que vous arrivez quelques heures avant la nuit, vous n’arriverez pas à vous endormir au bon moment. Vous serez décalé pour plusieurs jours.


Pour rester éveillé, essayez plutôt de marcher, de vous étirer pendant le vol. Ces méthodes n’auront pas d’impact sur votre sommeil futur.


Astuce 6, ne prenez pas de somnifères

L’avantage, avec un somnifère, c’est que vous vous endormirez facilement. Mais cette méthode de lutte contre le jet lag pose problème.


Si vous prenez votre somnifère dans l’avion, vous réussirez à dormir mais vous risquez d’être confus en arrivant sur place, si le vol n’était pas très long.


De plus, le somnifère ne permet pas vraiment de limiter les effets du jet lag. Vous pouvez gagner quelques heures de sommeil, mais vous n’échapperez pas au déséquilibre en arrivant.


Enfin, les somnifères sont des médicaments qui ont un impact non négligeable sur votre santé. Le jet lag peut être désagréable, mais il ne nécessite pas la prise de somnifères.


Si vous avez vraiment du mal à vous endormir, prenez plutôt un médicament léger à base de mélatonine pour favoriser votre endormissement lorsque vous serez arrivé.


Dans l’avion, achetez un masque de nuit pour cacher la lumière, des boules quiès pour ne pas entendre le bruit du moteur et si vous voulez éviter de dormir la bouche grande ouverte, un coussin de siège pour maintenir votre tête lorsque vous dormez.


Astuce 7, en arrivant, activez-vous ou faites de l’exercice

Appliquez cette technique si vous arrivez en début ou en milieu de journée à destination.


Le fait de bouger et de vous dépenser va vous permettre de rester éveillé lorsque vous arriverez.


Renseignez-vous auprès de votre hôtel pour accéder à la salle de sport ou en trouver une dans les alentours.


Les endorphines que vous secreterez aideront à faire passer la sensation de malaise en arrivant, et vous donneront une fatigue saine pour vous endormir plus rapidement le soir.


Astuce 8, ne dormez pas trop après un long vol

La nuit suivant votre arrivée, ne dormez pas trop longtemps. Déjà, ce serait dommage pour vous car vous perdez du temps sur place.


Si vous faites une nuit trop longue, vous ne serez pas assez fatigué lors de la nuit suivante. Ça arrive souvent si vous avez eu un vol très long qui a coupé la nuit de votre départ et que vous arrivez en cours de journée.


Vous aurez envie de récupérer à fond lors de votre première nuit à votre destination, et sans le vouloir, vous maintiendrez le décalage.


Dormez 8 heures, 9 heures, soit une nuit de sommeil complète.


Vous serez peut-être un peu fatigué au réveil, mais vous aurez l’énergie suffisante pour tenir la journée et vous endormir correctement le soir suivant.


Astuce 9, ne mangez pas trop

Si vous arrivez tard, évitez de manger un repas lourd au moment où vous allez vous coucher.


Manger et boire active votre digestion et cela réveille votre organisme. Normalement,avant de dormir, votre organisme se met en pause et la digestion devient plus lente.


Cela permet de faire baisser la température de votre corps, ce qui vous aide à bien dormir.


Si vous avez faim, buvez de l’eau et mangez un fruit ou quelques légumes. En mangeant léger et en petite quantité, vous préserverez votre sommeil et votre nuit sera plus réparatrice.


Astuce 10, planifiez vos vols pour arriver la journée

Certains horaires facilitent votre adaptation à l’arrivée.


Si vous arrivez au milieu de la journée ou en fin d’après-midi et que vous vous levez très tôt le matin, vous n’aurez à tenir éveillé que quelques heures avant d’aller vous coucher.


Cela vous fait passer une nuit en plus sur place, mais vous facilitez ainsi votre adaptation au rythme local et vous serez plus rapidement d’attaque pour profiter de votre destination ou voir vos clients.

Pour planifier les meilleurs horaires pour vos longs vols en jet privé, contactez notre spécialiste au +33 (0) 1 74 25 49

Aéroport Paris Le Bourget - Dubaï - Monaco

accessairaero.com


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram